Les robots, un défi pour les rooms de poker

Il aura suffi de quelques post publiés sur le célèbre forum de poker TwoPlusTwo pour lancer la polémique. Un joueur a avoué avoir triché sur une room de poker en utilisant un logiciel de jeu automatique. Le joueur s’est notamment vanté d’avoir empoché plus de 30 000 dollars en moins de 6 mois. Le post a été pris très au sérieux par les participants à la conversation et ont contacté les responsables de la room. L’utilisation d’un bot sur une room de poker n’est pas une première dans le monde du poker en ligne. Les room de poker sont pour l’heure incapables de bloquer ces logiciels mais elles promettent de nouvelles mesures pour contrer le phénomène.

Les robots, une menace pour les joueurs

« Ces logiciels sont très rentables car ils peuvent jouer 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ne sont jamais fatigués, ne font pas d’erreur et prennent toujours la bonne décision basée sur les probabilités de gains. »

Les robots ont fait leur apparition sur les rooms de poker depuis plus de 10 ans. En effet, de petits génies de l’informatique développent des logiciels pour jouer le jeu parfait en ligne. Ces logiciels sont très rentables car ils peuvent jouer 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ne sont jamais fatigués, ne font pas d’erreur et prennent toujours la bonne décision basée sur les probabilités de gains. Les rooms de poker ont bien évidemment réagi en interdisant explicitement l’utilisation de logiciels. Toutefois, une règle dans une page de termes et conditions ne suffit pas à arrêter les fraudeurs. Récemment, c’est un joueur qui a anonymement reconnu avoir utilisé un bot sur une room du réseau Winning Poker Network. Le joueur a expliqué avoir contourné le système en n’utilisant le bot moins de 6 heures par jour, en changeant de tables et en utilisant le live chat à intervalle régulier. Des tactiques utilisées pour ne pas attirer l’attention des autres joueurs.

Les rooms promettent une contre-attaque

Si l’utilisation de bots n’a rien de nouveau pour les rooms de poker, les dirigeants des rooms doivent agir vite pour calmer la colère des joueurs. En effet, si le poker connaissait une forte croissance au début des années 2000, un scandale peut aujourd’hui être fatal pour la plupart des rooms de poker. Les responsables de l’industrie se sont donc engagés à identifier l’utilisation de bots avec de nouveaux outils. Phil Nagy, le propriétaire de Winning Poker Network, a notamment annoncé que « des têtes allaient tomber ». Si l’utilisation de bots ne saura certainement pas totalement éradiquer, il est à craindre que de nombreux comptes de vrais joueurs soient clôturés à titre préventif. On se souvient que PokerStars avait subi une attaque de bots sur ses tables de Omaha en 2015. Les fraudeurs avaient empoché la coquette somme de 1,5 millions de dollars en plumant les joueurs sur les Sit & Go. Le géant du poker en ligne avait vivement réagi en saisissant les gains des comptes suspects. Depuis PokerStars a mis à jour son logiciel pour surveiller l’utilisation de robots sur les ordinateurs des utilisateurs. Pour l’heure, l’installation de logiciel "espion" par les rooms de poker semble être la seule voie possible pour assurer la sécurité des joueurs. Ceci dit, cette solution sera tôt ou tard dépassée…